Comment avancer et s’organiser après l’annonce brutale d’un cancer ?

Le diagnostic du cancer peut être source de confusion, d’incertitude et de peur. A ce stade, il faudra de nombreuses conversations importantes entre les personnes concernées: les patients, les médecins, les membres de la famille ainsi que les autres prestataires de soins. La clé pour gérer ces réactions émotionnelles consiste à suivre une série d’étapes. Le but est d’aider les patients à surmonter la paralysie causée par la nouvelle pour qu’ils puissent passer à autre chose. Avec des connaissances et une confiance accrue, les patients peuvent prendre des décisions éclairées quand il s’agit d’élaborer des plans de traitement efficace.

Accepter la peur

Après une annonce soudaine d’un cancer, les patients déclarent se sentir engourdis et dans le brouillard. Il n’est pas encore temps de faire preuve de courage mais plutôt de reconnaître la réalité de son diagnostic. La peur est une réaction naturelle. Elle signifie que la personne est attentive. Si la peur permet de s’isoler momentanément et de prendre de la distance par rapport à la menace, elle ne fait que retarder le moment d’affronter la réalité de la maladie. Aussi pénible que soit la peur, il est important de l’accepter et de ne pas la laisser entraver la prise de décision concernant le traitement. Cela signifie adopter un état d’esprit pour se sentir à l’aise avec l’inconfort de ne pas savoir.

Remplir l’inconnu de connaissances

La plupart des patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer ont au départ un faible niveau de connaissances de la maladie. Avant d’élaborer un plan de traitement, ils doivent comprendre leur maladie et les options de traitement disponibles. Ils doivent également identifier leur fournisseur de soins primaires et former une équipe de traitement. Le manque de connaissances est frustrant et l’inconfort est un défi sérieux qui peut inciter les patients à ne rien faire. Les médecins et les autres prestataires de services peuvent aider les patients à démarrer ce processus en fournissant les informations qui leur sont utiles. Ils peuvent éduquer et responsabiliser les patients concernant leur diagnostic, les options de traitement, les prestataires de soins de santé, les ressources financières, les groupes de soutien, etc. Plus important encore, il est important d’avoir un calendrier distinct qui contient les dates cibles pour chaque activité.

Trouver le courage

Le chemin entre l’annonce du cancer jusqu’au traitement est semé d’embûches. Une fois le cancer diagnostiqué, la formulation d’un plan de développement individuel fournira un nouveau cadre de référence qui est essentiel pour chaque étape à parcourir. En comprenant leur propre état, en confrontant des étrangers et en travaillant avec d’autres pour développer un plan de traitement unique, les patients peuvent agir et choisir la méthode qui leur convient le plus. Cependant, pour faire avancer ce processus, il est essentiel que les patients déterminent leurs objectifs de motivation. Plus l’objectif est personnel, plus l’objectif sera motivé. Dans l’idéal, cela devrait provenir d’un endroit qui a une grande importance pour eux, leur rappelant constamment pourquoi ils doivent maintenir le cap malgré sa rareté. La récompense est d’augmenter l’espoir de guérison et le fait d’avoir une nouvelle perspective dans la vie.

Corriger les pensées négatives à travers une thérapie comportementale cognitive
Les avantages d’un service de télésecrétariat médical